La symphonie pastorale


Auteur

André Gide

André Gide est né en 1869 et il est mort en 1951. Il habitait à Paris. Son père est mort en 1880, quand André avait seulement onze ans. Il est éduqué par sa mère et sa tante. Son premier livre de poésie est de 1892 et il s’appelait "Les poésies d’André Walter". Plus tard dans sa vie il a découvri qu’il est un homosexuel, mais malgré cela il s’est marié avec sa cousine en 1896. Dans les années suivantes il a publié beaucoup de livres, comme "Les nourritures terrestres" (1897), "L’immoraliste" (1902) et "La porte étroite" (1909). En 1919 il a publié son livre le plus connu: "La symphonie pastorale". Il a écrit aussi un livre dans ce qu’il s’agit de la homosexualité. En 1947 Gide a reçu le prix Nobel. Quatre ans plus tard il meurt.

Titre

La symphonie pastorale

Epoque

1919

Genre

La symphonie pastorale est un roman psychologique et une histoire de la religion. L’histoire est psychologique car il s’agit de l’amour en toutes sortes. Comme l’amour d’un père pour son enfant et l’amour dans un sens plus romantique. Il n’y a pas beaucoup d’action mais beaucoup de dialogues.

Courant littéraire

Dans son style le classicisme et l’individualisme confondent. Le classicisme parce que Gide a écrit une roman vraie et l’individualisme parce que il raconte avec des éléments autobiographique.

Thème

Les dangers d’une libre interprêtation des Ecritures, le mensonge et l’hypocrisie. Le pasteur a failli à ses devoirs d’époux, de père et de pasteur. Il est un raté.
Peut-être plus important, c’est l’amour. Il s’agit des sortes différentes de l’amour. L’amour entre le père et Gertrude et les autres enfants, l’amour entre Gertrude et Jacques et entre le pasteur et son épouse et l’amour entre le pasteur et les Ecritures.
Un autre thème est l’aveuglement. Gertrude est vraiment aveugle et le pasteur est aveugle de la vérité. Il veut protéger Gertrude coûte que coûte.


Personages principaux

Nom: Le pasteur
Fonction: Narrateur. La roman est son journal.
Caractère: Il est très impulsif, il fait beaucoup sans penser. Quand, par
exemple, il emmène Gertrude, il ne pense pas à les conséquences. Et la conséquence est qu’il aime Gertrude plus qu’il aime sa famille. Il est aussi très naïf parce qu’il croit qu’il peut former un personne, comme il veut. Il veut que Gertrude ne connaît pas le mal. Il est très fidèle, mais avec des sentiments mixtes, parce qu’il sait que ce n’est pas juste d’aimer une autre femme que son épouse, mais pour justifier cela il essaye de lire les Ecritures différemment.

Nom: Gertrude
Fonction: Enfant adoptive du pasteur
Caractère: Elle a à peu près 15 ans et elle est une orpheline. Elle est
aveugle et ne peut parler quand le pasteur l’a trouvé. Mais il l’enseigne. Elle est très reconnaissante pour ça. Elle aime le pasteur, parce qu’il l’a appris toutes elle sait. Mais plus tard elle découvre son amour pour Jacques. A la fin, quand elle peut voir, elle découvre que la monde n’est pas comme le pasteur a raconté. Elle est très désabusé et veut mourir.

Personages secondaires

Nom: Amélie
Fonction: Epouse du pasteur
Caractère: Elle est désabusée avec sa vie. Elle est plus réaliste que le
pasteur. Par exemple, elle a déjà décrouvri la relation entre Jacques et Gertrude, avant que le pasteur l’ait découvri.

Nom: Jacques
Fonction: Fils du pasteur et Amélie
Caractère: Il aime Gertrude, mais parce que son père ne veut pas un
relation entre Gertrude et lui il se résigne à ce fait. A la fin de l’histoire il reproche le pasteur pour cela.

Noms: Sarah, Charlotte et Gaspard.
Fonction: Les autres enfants du pasteur.

Lieu de l’action

Le lieu de l’action est un petit village (La Brévine) en France.





Epoque

L’époque n’est pas citée, mais vraisemblement environ 1919, l’an de l’écrit de "La symphonie pastorale".
L’histoire est divisée à deux parts, la première part est un retour en arrière. La deuxième part est un journal de l’auteur.

Milieu social

Les gens dans ce livre sont des bourgeois très fidèles, Gertrude devient fidèle aussi.

Opinion de l’ouvrage

Nous trouvons que l’ouvrage était assez ennuyeux, parce que rien de spécial se passait. Les choses religieuses nous ennuyent aussi beaucoup. Nous n’aimons pas cette genre des livres. Les seules choses que nous trouvons intéressante étaient les relations entre tous les personnages. C’était bien amusant, mais le style de l’auteur ne nous plaisait pas.
Une citation (page 56): "Je relis encore une fois tout le chapitre. C’est le départ d’une discussion infinie. Et je tourmenterais de